Passage à l’heure d’été : le CBD pour mieux s’adapter

por Amel Benraad

Dans la nuit du samedi 26 mars au dimanche 27 mars 2022, l’heure d’été s’est imposée. Cette nuit-là, le temps a avancé d’une heure, à 2h du matin il était en réalité déjà 3h. Contrairement à l’heure d’hiver, cette fois-ci nous avons perdu 1h dans notre nuit et notre journée et ça peut être perturbant. Alors, comment aborder ce changement sans trop déséquilibrer son rythme biologique...et son sommeil. Comme nous l’avons déjà vu dans de précédents articles, le CBD, grâce à ses propriétés relaxantes peut aider à mieux s’adapter pour mieux vivre ce changement. 

 Les conséquences du changement d’heure 

 Le changement d’heure a été instauré en 1976. Depuis nous changeons d’heure chaque année à deux reprises. Une première fois pour passer à l’heure d’hiver et une autre fois pour passer à l’heure d’été, car les journées rallongent et le soleil se couche plus tard. Cette année ce changement a eu lieu pendant le premier week-end de printemps, dans la nuit du samedi 26 au samedi 27 mars 2022. Ainsi nous gagnons une heure de lumière naturelle, mais nous perdons soixante minutes de sommeil. Ce changement accompagne le début du printemps. Le beau temps revient et la nuit tombe plus tard ce qui nous permet de profiter de journées plus longues. Il s’agit en générale d’une période assez bénéfique niveau bien-être car le supplément de lumière du jour joue positivement sur nos émotions et plus globalement sur notre moral. Progressivement on laisse nos habits d’hiver au placard pour revêtir des tenues plus légères. Les végétaux sortent de leur hibernation. Les premiers bourgeons écloront bientôt pour laisser place à une nature verdoyante et fleurie. Néanmoins malgré tous les aspects positifs qui caractérisent l’arrivée du printemps, le passage à l’heure d’été peut perturber l’organisme et occasionner des problèmes de sommeil. Pourtant, il existe des remèdes naturels pour mieux vivre ce changement d’heure. Le CBD, reconnu pour ses propriétés apaisantes en fait partie car il peut aider à mieux dormir, avant, pendant et après ce changement d’heure. 

Mieux vivre le passage à l’heure d’été grâce au CBD

Pour réussir à mieux vivre les changements d’heure, il faut déjà assimiler le fonctionnement du sommeil

Tout d’abord, notre organisme fonctionne sur la base d’un cycle nycthéméral de 24h. Ce rythme est marqué par la sécrétion d’hormones à des moments précis pour favoriser l’endormissement et le sommeil. De manière générale, il y a deux principales hormones qui interviennent pour réguler nos cycles d’éveil et de sommeil. Premièrement, la mélatonine, qu’on appelle aussi l’hormone du sommeil, commence à être sécrétée dès que la lumière diminue. Ce phénomène biologique se manifeste pas un léger état de somnolence, c’est le petit « coup de barre » que l’on ressent en fin de journée. Ainsi au printemps, comme le jour dure plus longtemps, l’effet soporifique apparaît plus tard ce qui peut décaler nos horaires d’endormissement. La sécrétion de mélatonine arrive à son pic entre 22h et 23h pour faciliter l’endormissement. Par ailleurs, une autre hormone intervient dans la régulation du cycle nycthéméral. Il s’agit du cortisol. Il fait son apparition peu avant le réveil afin de faciliter le passage de l’état endormi à éveillé. Le cortisol est aussi connu comme l’hormone du stress. Ainsi il est courant que les personnes sujettes à un état de stress périodique ou chronique aient des niveaux de cortisol plus élevés que la moyenne, ce qui peut provoquer des réveils nocturnes. La qualité du sommeil en est alors affectée. 

De plus, il faut aussi préciser que la quantité et la qualité du sommeil nécessaires à chaque individu dépendent en grande partie de l’âge. En effet, les nourrissons ont besoin d’environ 16 heures, les enfants et les adolescents de 9 à 10 heures, et les adultes de 7 à 8 heures en moyenne. Dès lors, lorsque nous ne dormons pas suffisamment ou que la qualité de notre sommeil est mauvaise, nous accumulons une dette de sommeil et notre bien-être s’en trouve le plus souvent négativement affecté 

Généralement, il faut 2 à 3 jours pour que le l’organisme s’adapte au changement d’heure. Cette période correspond au temps requis pour que les hormones se régulent en fonction du nouveau rythme induit par le passage à l’heure d’été. En effet, comme la luminosité baisse plus tard, la sécrétion de mélatonine arrive aussi plus tardivement ce qui peut retarder l’heure de coucher. Par conséquent si l’endormissement se fait plus tard, le temps de sommeil s’en trouve réduit ce qui peut augmenter le niveau de fatigue si notre organisme ne se régule par rapidement les jours suivants le passage à l’heure d’été. Ainsi, pour éviter d’accumuler une dette de sommeil importante, il peut être intéressant d’anticiper ce bouleversement physiologique grâce à des produits reconnus pour faciliter l’endormissement. 

Le CBD, un allié du sommeil et une solution pour mieux vivre le changement d’heure

Afin de conditionner son corps au passage à l’heure d’été, le CBD peut permettre de mieux s’adapter à ce changement. Le CBD ou cannabidiol est une molécule cannabinoïde issue de la plante de chanvre. De nombreuses études ont démontré que le CBD a le pouvoir d’interagir avec les cellules de l’organisme. En effet, les molécules de la famille des cannabinoïdes sont capables de déclencher des processus biologiques dans le corps humain par l’intermédiaire du système endocannabinoïde (SEC).  Le SEC contribue au maintien de l’homéostasie, c’est-à-dire à l’équilibre physiologique de l’organisme. Le CBD, en tant que cannabinoïde, est capable d’interagir avec le système endocannabinoïde, en activant les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2. Le CBD est reconnu pour ses propriétés relaxantes et pour sa capacité à calmer les états anxieux. Ainsi ses capacités à diminuer le stress et l’anxiété peuvent contribuer de manière indirecte à améliorer le sommeil et l’endormissement. En effet de nombreux consommateurs réguliers de produits à base de cannabidiol ont constaté une nette amélioration de la qualité de leurs nuits et une réduction de leur temps d’endormissement. Le CBD agit en faveur de la relaxation et de la détente, ainsi il peut contrebalancer les changements hormonaux liés au passage à l’heure d’été. Dès lors, il peut se révéler utile pour favoriser l’endormissement et à avoir un sommeil de qualité en diminuant les niveaux de stress et d’anxiété.

Dans ce contexte, pourquoi ne pas profiter de l’arrivée du printemps pour commencer une cure de CBD sous forme d’huile, de tisanes ou encore en version rafraîchissante comme l’eau pétillante au CBD Chilled.