Besoin de repos ? Les différents types de repos dont le corps a besoin !

por Amel Benraad

Appel à tous les insomniaques, à tous ceux qui se lèvent plusieurs  fois par nuit, à ceux qui se réveillent prématurément mais aussi à ceux qui se sentent tout le temps fatigués même après 7 ou 8 heures de sommeil. Pour être en forme, il ne suffit pas de se mettre au lit de bonne heure et de s'exposer au soleil ou à son simulateur de lumière du jour dès le réveil. Il faut bien comprendre, comme l’explique le Dr Saoundra Dalton-Smith que le repos n’équivaut pas au sommeil. Ainsi malgré vos bonnes résolutions pour dormir plus et mieux, il se peut que vous vous sentiez quand même fatigué ou en manque d’énergie. En effet, le sommeil n’est pas la seule source de repos dont l’organisme a besoin. Pour se régénérer complètement, il existe 7 types de repos.

Le repos social

La vie moderne implique souvent un grand nombre d’interactions sociales. Et toutes ces sollicitations sociales peuvent aussi être des sources de fatigue. En effet, lorsque nous sommes en société, nous adoptons parfois une posture sociale c’est-à-dire un comportement pas complètement naturel mais conforme à l’image que l’on souhaite ou doit renvoyer. De plus les interactions sociales requièrent une attention accrue aux autres, à leurs propos ainsi qu’à leur langage corporel. Ainsi, sans même s’en apercevoir, ces échanges codifiés génèrent de la fatigue. Il existe alors deux moyens de pallier à cette fatigue sociale. Tout d’abord, il faut s’accorder du temps pour soi et seulement soi. Etre seul permet d’évacuer les émotions négatives transmises par les autres, de faire le tri dans ses pensées et surtout de se laisser aller, autrement dit baisser la garde. De plus, le repos social suppose aussi de savoir s’entourer des bonnes personnes, celles qui nous font du bien, celles avec qui on peut se laisser aller et qui nous transmettent les bonnes énergies.

Le repos émotionnel

Chaque jour, du lever au coucher, nous ressentons différentes émotions. Certaines sont positives et nous aident à déployer tout notre potentiel alors que d’autres sont plus néfastes car elles sont injustifiées, incontrôlées, s’invitent au mauvais moment avec une intensité disproportionnée. Nous ne sommes pas toujours maître de nos émotions mais surtout certaines d’entre-elles peuvent être énergivores et accentuer notre sensation de fatigue. Il est alors conseillé de ne surtout pas garder pour soi les émotions polluantes. Pour les évacuer, il faut pouvoir les partager avec quelqu’un de confiance ou les écrire, ce qui constitue sans doute la meilleure des catharsis.
Un autre solution pour s’accorder du repos émotionnel est de changer d’environnement, de prendre l’air en s’octroyant une petite pause dans un espace calme et relaxant. Le cerveau s’adapte à l’environnement auquel il est confronté dans un lieu apaisant, il va naturellement diminuer son niveau d’anxiété.
Enfin pour mieux gérer ses émotions, il est recommandé de faire attention à son alimentation. L’intestin est aujourd’hui considéré comme notre deuxième cerveau. Les neurones présents dans notre intestin échangent en permanence avec notre cerveau et lui envoient des signaux positifs ou négatifs. Par conséquent une alimentation déséquilibrée ou trop riche en produits transformés complique la digestion et fatigue l’organisme, obligeant ainsi le cerveau à travailler davantage.

Le repos mental

Dans une société hyper connectée où les impératifs de performance tant sur le plan personnel que professionnel sont légion, notre cerveau se retrouve souvent en surchauffe. Les premiers signes qui trahissent une fatigue mentale sont les difficultés de concentration ou encore les oublis à répétition. Dans ce cas, 5 minutes de pause par jour peuvent suffire pour se rafraichir les idées et mettre son mental en mode «  off »  . Néanmoins, si l’agitation mentale se manifeste plus particulièrement au moment du coucher et retarde l’endormissement, il peut être intéressant de les écrire pour les évacuer. Une autre solution consiste à écrire 3 actions ou 3 émotions positives réalisées ou ressenties au cours de la journée. Enfin pour ceux qui ont vraiment du mal à s’endormir, une petite cure de CBD, reconnu pour ses propriétés relaxantes, à consommer sous forme d’huile, de tisane ou d’eau pétillante, peut contribuer à apaiser le mental.

Le repos sensoriel

Bruits de la ville, lumière des écrans, sonneries en tout genre, fond sonore des transports en commun ou de l’open space au travail… Notre environnement est source de multiples stimulis pour nos sens. Et il ne faut pas négliger le fait que la sollicitation permanente de nos sens, en particulier l’ouïe et la vue fait travailler notre cerveau sans interruption. Cette surcharge cognitive peut alors être une source supplémentaire de fatigue et conduire à la longue à des maux plus importants. Il faut alors réapprendre à écouter le silence, autrement dit à mettre ses sens au repos quelques minutes par jour en s’éloignant de toutes les sources de distraction ou, mieux encore, en allant marcher dans la nature.

Le repos créatif

En panne d’inspiration ? Si vous manquez un peu d’idées nouvelles ou que vous avez momentanément du mal à trouver des solutions aux problèmes de votre vie personnelle ou professionnelle, il se peut que vous ayez besoin de repos créatif. Pour stimuler sa créativité, il est conseillé de faire des pauses créatives en s’adonnant à une activité de loisir créatif ou culturelle : écouter de la musique, jouer d’un instrument, lire, admirer une oeuvre d’Art, aller au théâtre ou tout autre activité qui peut nourrir notre cerveau et alimenter notre créativité.

Le repos spirituel

Il ne s’agit pas ici forcement de croyances religieuses mais surtout de se connecter à quelque chose de noble, de plus grand que soi, qui nous dépasse et qui revêt une importance particulière à nos yeux, soit un mouvement spirituel, une activité religieuse ou alors une mission associative.

Le repos physique

Le repos physique est sans doute le plus connu mais il n’englobe pas seulement le sommeil mais aussi la manière d’appréhender notre corps au quotidien. En effet le travail en position assise prolongée ou encore le manque d’activité sportive peuvent accroître la fatigue physique au même titre qu’un travail physique ou que le sport à haute intensité. Quoiqu’il en soit, au delà d’un sommeil de qualité, il faut aussi apprendre à respecter son corps en lui fournissant le bon carburant avec une alimentation équilibrée et une hygiène de vie saine. Mais il est aussi nécessaire d'écouter les signaux qu’il nous envoie. Pour mettre son corps au repos physiquement, il est conseillé de lui accorder une petite pause par jour en s’allongeant sur un canapé pour un moment de détente par exemple ou en faisant des exercices d’étirement.

Pour finir, un seul mot d’ordre pour se reposer vraiment : s’autoriser à chiller avec ou sans Chilled ! Car le repos ça se mérite mais ça se pratique aussi. En appliquant scrupuleusement ces quelques conseils, exit les coups de barre et à vous la concentration et la performance !

A vos marques, prêt, chillez…